4 étapes pour gérer la colère !

arrêter-de-crier

Il est souvent très déstabilisant de constater que la bonne volonté ne suffit pas. Nous avons décidé d’opter pour une parentalité positive et respectueuse et nous nous retrouvons parfois échevelées, hurlantes, vociférantes, animées par des fureurs qui nous dépassent et un peu plus tard nous rongent de culpabilité …

Notre premier réflexe lorsqu’on analyse ce genre de situations c’est que lorsque notre enfant s’oppose, n’écoute pas, refuse de coopérer ou d’obéir… c’est bien simple : ça nous rend dingue !

Mais si on y réfléchit bien … ce comportement n’est qu’un déclencheur de notre colère, ce qui nous fait vraiment bondir finalement c’est le stress généré par la frustration !

Nous avions prévu un programme, un enchainement de tâches, d’activités (je pense par exemple aux préparatifs du matin) et notre enfant refuse de suivre nos consignes, il joue les grains de sable dans les rouages bien huilés de notre imagination : il nous frustre !

On reproche souvent aux enfants de pas savoir gérer la frustration. Mais en réalité, les cris des adultes sont finalement l’équivalent des tempêtes émotionnelles qui traversent parfois nos enfants et que certains appellent les « caprices » !

Nous avons donc à nous calmer et à apprendre à gérer cette frustration. Voici les 4 étapes que j’utilise pour gérer la colère :

Étape n°1 : Je respire pour prendre du recul ! (Connexion à soi)

C’est l’arme absolue contre toutes les situations de stress ! Lorsque notre cerveau est sous stress, il a 3 réactions possibles :

  • l’attaque (cris, coups, intimidation, punitions …)
  • le figement (syndrome dit du « lapin pris dans les phares », une technique bien connue des enfants qui ne bougent plus lorsqu’on crie, ce qui peut avoir pour effet de nous énerver encore plus … bref si votre enfant ne bouge pas, ça n’est pas qu’il veut vous contrarier, c’est peut-être que son cerveau est sous stress et qu’il ne sait pas le gérer !)
  • ou la fuite (vous savez bien cette envie d’aller vous réfugier sur une île lointaine et déserte)

Pour apaiser ce stress : je prends le temps d’une grande inspiration et je dis intérieurement tout au long de mon expiration le mot : « Caaaaaaaaaalme » pour me recentrer et me reconnecter quasi immédiatement au moment présent. Ça prend 5 secondes !

Étape n°2 : Je me focalise sur ce qui fonctionne (Gratitude)

L’idée ici c’est d’activer un sentiment de gratitude qui est le parfait antidote à toutes les émotions négatives !

Je fais régulièrement la liste mentale de toutes les qualités de la fille et de tous les moments agréables partagés avec elle. C’est très puissant pour m’aider à relativiser nos différents et ses petits travers (après tout, qui n’en n’a pas ?).

Étape n°3 : Je passe en mode « Protection » (Re-connexion à l’autre)

Je convoque dans mon esprit un souvenir heureux (son premier regard le jour de sa naissance) et je décide de privilégier la relation.

Je me baisse au niveau de ma fille et je souris : rappelez-vous que forcé ou spontané, le sourire est une véritable arme naturelle antistress pour notre cerveau, une source de sérénité et d’énergie positive … dans ces moments-là on en a bien besoin !

Je prends ma fille dans mes bras pour un petit câlin, véritable shoot d’ocytocine qui a pour effet de nous apaiser l’une et l’autre et de nous permettre de chercher ensemble une solution à notre problème !

Étape n°4 : Apprendre à gérer la colère et le stress avant de vouloir transmettre

Il est possible que toutes ces étapes vous paraissent difficiles à mettre en place si l’émotion est trop forte… si c’est votre cas alors je ne peux que vous inviter à vous former à la gestion de vos émotions, à la gestion de votre colère car c’est une compétence essentielle pour votre bien-être et le développement d’une relation harmonieuse avec votre enfant.

Gérer la colère c’est simplement une compétence à travailler, à développer pour pouvoir ensuite la transmettre à son enfant … si vous vous mettez à hurler à la moindre frustration ou contrariétés, comment votre enfant pourrait-il, lui, savoir gérer ses propres émotions ?

Si vous avez aimé cet article, partagez-le et faites le découvrir à une autre maman ! ♥

 

Pour aller plus loin

Si chaque matin vous vous dites « C’est décidé, j’arrête de crier et de stresser ! », alors je vous invite à visiter cette page et à découvrir comment mettre en place le bouton OFF de votre colère et votre stress: https://bit.ly/2pkWGk5

 

J'arrête de crier et de stresser

  2 comments for “4 étapes pour gérer la colère !

  1. 31 mars 2016 at 20 h 34 min

    Merci pour ces bons conseils. C’est un des soucis que j’ai eut quand je suis devenue maman. Je suis plutôt du genre à tout anticiper et avec un enfant il faut apprendre à lacher prise. J’ai appliqué ce dont tu parles : respirer, prendre du recul, analyser la situation et dialoguer. Elle a cinq ans maintenant et je nous sens toutes les deux plus équilibrées dans notre relation .

  2. Mamanzen
    4 avril 2016 at 9 h 35 min

    Merci pour ton partage d’expérience Sabine et bravo pour ton passage à l’action !
    A très vite.
    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.