S’inspirer de la méthode Montessori pour l’éveil de son enfant

Eveil bébé Montessori

Conçue en 1907 par Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne, cette méthode met l’accent sur le développement de l’initiative chez l’enfant en stimulant son désir d’apprendre à faire seul les choses qui l’intéressent.

Pour en savoir plus : www.montessori-france.asso.fr

Je vous propose quelques aménagements inspirés de la méthode Montessori pour guider votre enfant vers l’autonomie et l’aider à prendre confiance en lui.

Pour le rangement

Adoptez les corbeilles, votre enfant pourra ainsi ramasser lui-même ce qui traine pour le ranger. Accrochez des photos des objets contenus dans les corbeilles pour l’aider à mettre chaque chose au bon endroit.

Fixez un porte manteau à son niveau pour qu’il puisse lui-même accrocher son manteau en rentrant.

Aidez le à ne pas s’éparpiller

Donnez lui un tapis pour délimiter son aire de jeux. Il lui sera bien plus facile de tout remettre en ordre lorsqu’il aura fini de s’amuser.

Apprenez lui à remettre les choses en place

Installez des étagères basses pour mettre à sa portée les livres, les jouets et les jeux dans les pièces à vivre. Incitez le à ranger le jeu ou le livre qu’il a entre ses mains avant d’en prendre un autre

Encourager le à participer aux tâches quotidiennes

Mettre la table pour vous aider, il ne demande pas mieux mais comment placer les couverts ? Sur un set en carton ou en liège, dessinez l’empreinte d’une assiette, d’un verre, de la fourchette, du couteau et de la cuillère.

Pour l’entrainer à se verser de l’eau, faites lui verser quelque chose de sec (des lentilles, des haricots ou du riz par exemple) Installez un plateau à côté pour récupérer ce qui tombe.

Donnez lui les moyens de s’habiller seul

Les boutons : Laissez le s’exercer sur un vêtement à gros boutons posé sur le sol.

Les lacets : Attachez deux rubans de couleurs différentes sur un carton dur.

Pour présenter une activité, voici quelques principes :

– Choisir un moment où tout le monde est disponible et calme.
– Présenter l’activité avec des mots simples, des gestes lents et des petites pauses à chaque étape afin que l’enfant voie bien ce qu’il doit faire. Une fois qu’on a montré les gestes, on laisse l’enfant faire.
– Ne pas déranger l’enfant dans son activité. L’adulte n’intervient qu’à la demande de l’enfant. Il n’interrompt pas le jeu par des paroles (un simple bravo peut le déconcentrer). On pourra dire à l’enfant combien l’on est impressionné de son exploit du jour quand il aura fini et rangé le jeu.
– On n’impose pas à l’enfant de faire. Quand une activité ne convient pas c’est qu’il ne répond pas à ses besoins de découverte du moment. On le range et on le propose plus tard.
Dans la pédagogie Montessori, tout doit venir de l’enfant. D’où l’importance de l’observation: les repas deviennent des combats… Peut-être veut-il manger tout seul ? Il ne veut pas mettre son manteau … peu-être qu’il veut le mettre lui-même.
L’adulte est là pour répondre à ses besoins en adaptant l’environnement, en proposant des jeux ou activités adaptés à ses besoins du moment, en intervenant, ou en n’intervenant pas avec pour seul objectif : guider l’enfant vers l’autonomie en lui apprenant comment faire seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ouvrir chat
1
Vous avez une question ?
Vous avez une question ?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Julie Lemaire