Pourquoi votre cerveau vous empêche de changer …

cerveau-humain-et-changement

Pourquoi est-il si difficile de changer ? Pourquoi alors qu’on est terriblement déterminée et motivée à démarrer la méditation, à rester zen, à mettre en place une bonne habitude … il est si difficile de changer ? Et bien figurez-vous que c’est une question de survie induite par une partie de notre cerveau !

Comprendre le fonctionnement de notre cerveau avant de vouloir changer

Il existe une théorie selon laquelle le cerveau humain serait constitué de 3 cerveaux distincts apparus successivement au cours de l’évolution de l’espèce humaine.

Le cerveau cognitif : C’est la partie la plus récente et la plus importante du cerveau. Il enveloppe les régions plus anciennes des cerveaux mammalien et reptilien et est à l’origine de la créativité, de l’imagination, du raisonnement, de la réflexion, de la résolution de problèmes, de la gentillesse, de l’empathie…

Le cerveau mammalien : Parfois appelé cerveau émotionnel, il déclenche de fortes émotions (colère, peur, angoisse de séparation) qui doivent être mesurées par le cerveau cognitif pour être apaisées. Il aide également à contrôler les instincts primitifs . Il déclenche la sociabilité, la joie, la curiosité, le désir et crée également les comportements sociaux comme la faculté de jouer, de prendre soin de l’autre ou de nouer des relations.

Le cerveau reptilien : Il s’agit de la partie la plus ancienne du cerveau humain. Il est à l’origine des comportements instinctifs de survie (réflexes d’attaque et de fuite).

Il contrôle les fonctions organiques essentielles (faim, digestion, élimination, respiration).

Sa première fonction est d’assurer l’homéostasie : il assure la régulation de la respiration, du rythme cardiaque, de la tension artérielle, de la température, des échanges hydriques, gazeux et ioniques. Il assure également la satisfaction des besoins primaires ou vitaux tels que l’alimentation, le sommeil, la reproduction, etc…

Pour le moment il y a une chose dont notre cerveau reptilien est sûr c’est que nous sommes EN VIE et son seul objectif c’est de tout faire pour que nous le restions !

Or tout changement comporte une part de risque, une part de déséquilibre … c’est pour cela qu’il va induire une résistance au changement et faire échouer toute démarche de changement ! Le changement lui fait peur pour notre vie ! Rien ne doit changer, c’est moins risqué ! 🙂

Parler le langage de notre cerveau reptilien pour pouvoir changer

Comment faire alors ? Et bien la meilleure stratégie c’est de parler son langage, celui de la peur et de montrer à notre cerveau reptilien à quel point il est encore plus effrayant de NE PAS changer les choses ! A quel point il est encore plus dangereux de continuer dans la situation actuelle plutôt que d’engager une démarche de changement !

Lorsque vous rencontrez de la difficulté à mettre en place une nouvelle habitude ou à initier un changement dans votre vie, commencez par vous poser au calme et à coucher sur le papier la liste de toutes les choses catastrophiques et désagréables pour votre santé, votre mental, vos relations, votre travail, votre vie si vous ne mettez pas en place ce changement.

Et pour finir sur une note positive, listez tout ce que le changement vous apportera de bon au quotidien dans toutes les sphères de votre vie et par quel premier petit pas vous allez commencer !

Personnellement cette prise de conscience m’a permis de regarder mes résistances avec plus de bienveillance et ainsi de les débloquer naturellement.

Aviez-vous connaissance de l’existence du cerveau reptilien et de son pouvoir sur votre volonté ? Quel est le changement ou l’habitude qui vous donne le plus de mal pour l’instant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.