En finir avec la culpabilité maternelle !

Ces derniers temps, je croise beaucoup de mamans qui culpabilisent (de crier, de ne pas allaiter, de reprendre le travail, de prendre – ou de ne pas prendre – du temps pour elle, etc …).

Je me suis rendue compte que je ne vous avais encore rien dit sur le sujet ! Alors cette semaine j’aimerais vous parler de… LA CULPABILITE !

Vous arrive-t-il d’être envahie par un sentiment de culpabilité ?

Quand vous laissez votre enfant pour aller travailler ou pour prendre du temps pour vous ?

Quand vous regrettez un comportement ?

Quand vous avez l’impression de ne pas être à  la hauteur ?

Ce qui suit est pour vous ! 😉

 

Deux formes de culpabilité

 

En fait, il existe plusieurs formes de culpabilité…

Il y a la culpabilité saine : celle qui nous permet de réparer quand  nous avons fait du mal à quelqu’un que nous avons conscience d’avoir blessé. Nous nous sentons alors coupables et c’est ce qui nous nous pousse à réparer, ce qui est évidemment une très bonne chose !

Mais il y a également une autre forme de culpabilité (et c’est celle que je croise le plus chez les mamans que j’accompagne) : celle que l’on éprouve quand on laisse notre petit à la crèche ou chez la nounou pour aller travailler, quand on prend du temps pour nous, quand notre enfant a un comportement « inadapté », quand notre entourage fait une remarque sur notre façon de gérer une situation ou encore lorsque nous cultivons la croyance que nous sommes une « mauvaise mère », que nous ne sommes pas à la hauteur …

Cette forme de culpabilité nait lorsqu’on se sent victime d’une situation qui ne nous permet pas de répondre à l’un de nos besoins profonds …

A chaque fois que nous nous sentons piégée par une situation, par un système et que nous ne nous autorisons pas à exprimer notre colère, nous retournons cette colère non exprimée contre nous sous forme de culpabilité.
 
Vous constaterez sans doute (et en culpabilisez pas en lisant la suite 😉 ) que rien ni personne à part VOUS n’a le pouvoir de vous faire culpabiliser. Aucune vidéo, image, personne ou remarque n’a ce pouvoir si vous n’y consentez pas.

 

Comment faire pour sortir de la culpabilité maternelle ?

 

Si vous vous trouvez dans une situation dans laquelle vous éprouvez de la culpabilité, il est nécessaire de travailler sur l’émotion qui se cache derrière votre culpabilité et de vous mettre à l’écoute de votre besoin pour sortir de cette impression de piège.

Par exemple … au lieu de vous sentir coupable de laisser votre enfant à la crèche, posez-vous la question: « Est-ce que j’avais envie de rester avec lui et de ne pas reprendre le travail ? »

Souvent on n’ose même pas sentir notre envie, on la recouvre sous une bonne couche de culpabilité et on se dit : « c’est pour le bien de mon enfant », « je n’ai pas le choix, il faut que je retourne travailler », « je ne fais pas le bien de mon enfant, je suis une mauvaise mère », etc … alors que la vraie question c’est : de quoi ai-je besoin ? Quel est mon envie profonde ? Et de s’autoriser à faire des choix en conséquence. 

Alors la prochaine fois que vous culpabiliserez, je vous invite à vous poser et à répondre à ces quelques questions :

1. Ai-je fais du mal à quelqu’un ?
2. Y-a-t-il quelque chose que je puisse faire pour réparer ?
3. Quelle émotion je cherche à couvrir avec ce sentiment de culpabilité ?
4. Est-ce que je me sens coincée dans une situation qui ne me permet pas de répondre à un de mes besoins et si oui comment faire pour y répondre ?
 
Cette façon d’appréhender votre sentiment de culpabilité vous permettra de ne plus subir, de retrouver votre pouvoir personnel et d’agir pour faire un petit pas de plus sur le chemin de la sérénité, du bien-être et de la confiance.
 
Prenez soin de vous,
À très vite, 
Julie
 

Pour aller plus loin

Si chaque matin vous vous dites « C’est décidé, j’arrête de crier et de stresser ! », alors je vous invite à visiter cette page : http://bit.ly/2pkWGk5

 

J'arrête de crier et de stresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *