Challenge Méditation Maman Zen : bilan de la semaine n°1

méditation

Voilà une petite semaine que le Challenge Méditation Maman Zen a démarré !

Je suis heureuse de pouvoir partager ma pratique avec toutes ces femmes pleines d’énergie et de volonté d’être actrices de leur bien-être (et de celui de leur bébé) et le groupe Facebook est un lieu magnifique fait d’échanges, de partages, d’émotions, de prises de conscience et de questionnement.

Cette première semaine est donc l’occasion pour moi de faire un petit bilan sous forme de foire aux questions :

♥ Je veux me lancer dans la méditation mais par quoi je commence ?

N’imaginez rien de complexe ou de technique. Méditer c’est simplement, pour quelques instants, accepter de ne rien faire, se contenter d’être et trouver le silence.

Pendant 5 minutes, installez-vous confortablement, centrez-vous sur votre respiration abdominale et laissez votre esprit se poser. Si des pensées vous viennent revenez toujours à votre respiration.

A la fin du temps de méditation, prenez trois respirations profondes, ouvrez les yeux et faites quelques mouvements pour réactiver votre corps en douceur et venez nous raconter (ou écrivez vos sensations dans un joli carnet réservé à votre pratique) !

Je partage avec vous une citation de Swami Sivananda qui devrait vous aider à décomplexer votre pratique : «Une once de pratique vaut mieux que des tonnes de théorie».

Ce qui compte dans ce défi c’est le Présent c’est ce que vous mettrez en place aujourd’hui (maintenant même !) et les questions que ça fera naître en vous.

♥ Comment tenir son dos droit sans s’épuiser pendant la méditation ?

Sur une chaise (ou pire dans le canapé), c’est compliqué de se tenir droit sans bouger, ça demande beaucoup d’effort ! Voilà mon astuce : veillez à ce que l’angle formé par votre buste et vos cuisses soit inférieur à 90° en posant vos pieds sur un marche pied ou en mettant votre bassin en antéversion (= prenez vos fesses et tirez les vers l’arrière).
En fait, il faudrait être installée sur vos cuisses plutôt que sur vos fesses !

♥ Pendant la méditation, je n’arrive pas à empêcher mon cerveau de penser !

Ah ces « vilaines » pensées qui viennent « polluer » vos séances et « encombrer » votre cerveau et qui ne font rien qu’à vous empêcher de méditer « correctement » les « vilaines » !!! ^_^
Sauf que rappelez-vous … on a dit pas de jugement. Pas de jugement, ça veut donc dire qu’il n’y a ni de bonnes ni de mauvaises pensées
Si on ne peut pas changer le cours des choses, on peut changer la perception qu’on en a … alors je vous propose de travailler sur ces pensées en changeant de point de vue.
Et si on commençait par leur donner un autre nom … un nom plus poétique : plutôt que « pensées parasites », on va les appeler « pensées nuage ». Oui c’est agréable ça des «pensées nuage» !
La prochaine fois que, dans l’une de vos séances, des pensées se présenteront vous vous direz : Ah tiens, une « pensée nuage », je la laisse passer dans le ciel de mon esprit et je me recentre sur ma respiration parce que quoiqu’il arrive une chose est sûre : derrière les nuages, le ciel est toujours bleu … à méditer !

♥ Finalement à quoi ça sert la méditation ?

La liste des bienfaits est longue, retrouvez-là ici : Bienfaits de la méditation : 10 raisons pour lesquelles toutes les mamans devraient s’y mettre !

Mais je trouve que cette phrase de Lao Tseu résume bien un de nos objectifs principaux : « Si tu déprimes, tu vis dans le passé, si tu angoisses, tu vis dans le futur, si tu es en paix, tu vis dans le présent. » … voilà l’objectif de nos séances : s’offrir 5 minutes de pleine présence, de pleine conscience et mettre un peu de paix !

♥ J’oublie trop souvent à mon goût mes séances de méditation ! Quoi faire ?

Quelques astuces pour vous aider à y penser :
– collez une gommette sur le miroir de votre salle de bain,
– programmez un rappel sur votre téléphone portable,
– prenez rendez-vous avec vous en notant ces cinq minutes de méditation dans votre agenda.

♥ Ce que je fais, est-ce vraiment de la méditation ?

Cette question est capitale parce que je trouve qu’elle rejoint toutes les questions un peu existentielles que je croise au quotidien chez mes clientes : « suis-je une bonne mère ? », « je mets de la crème à mon bébé mais est-ce vraiment du massage ?»…

Y-aurait-il une bonne et unique façon de définir et/ou de faire de la méditation ? d’élever son enfant ? de masser son enfant ? d’être une bonne mère ?

Dans la mesure où vous n’avez sans doute pas prévu de vous faire moine tibétain … à mon avis NON ! 😉

Ce qui compte c’est d’essayer, de prendre le temps de s’écouter et de laisser notre intuition nous guider vers ce qui nous convient ! Si ça «raisonne plutôt oui » alors foncez, c’est que vous êtes sur VOTRE chemin !

Pour ce qui nous occupe ici, n’imaginez rien de technique ou de compliqué, l’objectif de ce challenge, c’est simplement de vous donner l’opportunité d’expérimenter et de vous approprier un outil simplissime à intégrer au quotidien parce qu’il ne nécessite aucun matériel, ni aucune technique : juste rester assise 5 minutes (1 minute si ça vous convient mieux) et à l’écoute de sa respiration, inspirer, expirer, recommencer.

Peu importe le moment, peu importe le lieu, la déco, le bruit, peu importe la durée, peu importe notre niveau de concentration … pas de réflexion, de correction, de jugement, juste accepter de ne rien faire, se contenter d’être, faire l’expérience du silence et du moment présent. Lâchez prise !

Ne jugez pas, asseyez-vous, inspirez, expirez, recommencez et essayez de ne pas penser à ce qui vient ensuite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ouvrir chat
1
Vous avez une question ?
Vous avez une question ?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Julie Lemaire