Petit manuel zen pour survivre aux fêtes de famille

Survivre aux fetes de famille

Il arrive parfois que les fêtes de famille ne soient pas un joli chemin pavé de paillettes et de guirlandes lumineuses …

Il arrive que les dîners en famille se transforment en véritable épreuve pour les parents qui ont osé un jour décider de « faire autrement » …

Jugements, critiques, commentaires désobligeants, débats sans fin et sans fond … comment vous préserver ? comment rester vous-même … droite dans vos bottes … alignée sur vos convictions ?

Voici mon petit manuel zen pour survivre aux fêtes de famille :

Clé n°1 – Ayez des convictions !

Soyez au clair sur ce que VOUS voulez pour vous et votre famille. Je le clame haut et fort … sans vision claire nous ne sommes qu’un petit bouchon ballotté au fil des vagues (et des commentaires désagréables) !

Si vous savez ce que vous voulez pour vous, pour votre enfant, pour votre famille alors vous avez un fil rouge, une ligne de conduite. Vous savez si le petit pas que vous faites vous mène vers vos objectifs ou pas.

Clé n°2 – Gardez à l’esprit que le meilleur expert de votre enfant : c’est vous !

Il existe 3 règles d’or pour bien élever un enfant… malheureusement personne ne les connaît ! 🙂
Contrairement à ce que d’aucun aimerait vous faire croire, il n’existe pas de recette pour « bien » élever un enfant. L’éducation n’est faite que de tâtonnements, de choix, de pari sur l’avenir, de prise de risque. C’est à vous de savoir à quoi vous voulez que votre vie quotidienne ressemble, à vous de choisir vos combats … quoi qu’en dise votre mère, belle-mère ou votre cousine Berthe !

Clé n°3 – N’écoutez pas les conseils non sollicités et faites-vous confiance !

Dans certaines cultures, les sages-femmes traditionnelles ne donnent leur avis que s’il est expressément demandé par les parents car il est très impoli d’accabler les jeunes parents de conseils non sollicités ! Faites passer le message à ceux qui vous cassent les pieds et ne prenez que les conseils qui vous donnent l’impression d’avancer dans le bon sens !

Clé n°4 – Cherchez le besoin derrière le comportement « inattendu » de votre enfant

Il est probable qu’avec l’excitation, les tensions palpables, le stress des préparatifs, l’impatience de recevoir et d’offrir leurs cadeaux, etc… vos enfants adoptent des comportements « inattendus » (pour ne pas dire « inadaptés ». Rappelez-vous alors que les caprices n’existent pas… oui… même si belle maman vous soutient le contraire ! Le « caprice » c’est simplement un besoin que le parent n’a pas réussi à identifier. Pour reprendre la superbe image d’Isabelle Filliozat : « Le caprice, c’est le lait qui bout et qui déborde de la casserole. Au lieu de mettre un couvercle ou de frotter les taches, j’ai besoin de trouver où est la source pour éteindre le gaz. ». Cherchez toujours le besoin derrière le comportement « inattendu » de votre enfant.

Clé n°5 – Plongez dès que possible dans votre boite à outils de Maman Zen !

Quand vous en avez plein de dos (et même bien avant ça ), utilisez tous les outils bien-être à votre disposition pour prendre de la distance et relativiser. Parmi les techniques testées et approuvées par les membres de mes programmes : méditation, respiration consciente, geste signal, éventails, galets, jambes au mur, lettre de colère, ballades en pleine nature, pratique de la gratitude … Votre job ici : diminuer le stress, le vôtre et celui de votre enfant. Pour aller plus loin sur ce sujet cliquez ici : http://bit.ly/2nHxtng

Clé n°6 – Préparez-vous !

Faites la liste des remarques désagréables que vous redoutez d’entendre et préparez des réponses zen et… documentées ! Vous ne serez ainsi pas prise au dépourvu et vous vous sentirez plus forte, plus confiante. Et à partir du moment où votre entourage vous perçoit comme sure de vous et de vos choix, affirmée, avec des arguments scientifiques alors les jugements s’éteignent.
En dernier recours, la technique du disque rayé est imparable avec les plus retors. Si votre interlocuteur ne veut pas entendre vos arguments, ne le prenez pas personnellement, lâchez prise, ne cherchez surtout pas à le convaincre … faites plutôt tourner en boucle une phrase du genre : « Merci de ton intérêt mais c’est notre choix et nous en assumerons les conséquences ». Point. Fin de la discussion. Sujet suivant. Conviction, confiance, choix de vie, bienveillance et lâcher prise ! 😉

Clé n°7 – Préparez vos enfants !

Soyons clairs … quel que soit l’âge de votre enfant, la consigne : « Sois sage chez Papi et Mamie » risque bien de ne pas suffire ! Prévoir un échange avec son enfant pour lui présenter le programme de la soirée ou du week-end et le mode d’emploi de certaines situations un peu sensibles sera d’une grande aide pour votre enfant. Chaque maison a ses règles de vie, un enfant est parfaitement capable de le comprendre et de s’adapter pourvu qu’on lui donne la possibilité d’y penser et de trouver ses propres ressources.

Dans tous les cas, dites-vous bien que vous n’avez rien à prouver ! Rien.

Soyez vous-mêmes, confiante, alignée avec votre projet de vie (même s’il est encore en construction, même s’il ne vous parait pas parfait), soyez fière de vos choix, de vos enfants, de votre expertise, de vos connaissances sur les neuro-sciences et la parentalité positive…

Donnez-vous le droit de crier au Monde entier que c’est cette vie-là que vous avez choisie, qu’elle vous convient, que vous êtes heureuse comme ça et que vous prendrez la responsabilités des quelques erreurs que vous ferez sans doute en chemin. C’est comme ça que vous méritez d’être aimée, n’en doutez jamais !

Je profite de cet article pour vous souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d’année, parfaitement imparfaites, pleines de paillettes, de guirlandes, d’éclats de rires, de petits bonheurs, d’odeur de pin, de chants de noël, de moments partagés…

Je vous aime, je vous embrasse et surtout je vous retrouve en 2019 avec plein d’énergie, de surprises, de nouveaux projets et d’occasions de partager, d’échanger et d’avancer ensemble un petit pas à la fois ! 😉

Prenez soin de vous !

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le et faites le découvrir à une autre maman ! ♥

 

Pour aller plus loin

Si chaque matin vous vous dites « C’est décidé, j’arrête de crier et de stresser ! », alors je vous invite à visiter cette page et à découvrir comment mettre en place le bouton OFF de votre colère et votre stress: https://bit.ly/2pkWGk5

 

J'arrête de crier et de stresser

  4 comments for “Petit manuel zen pour survivre aux fêtes de famille

  1. Lilou
    25 décembre 2018 at 8 h 29 min

    Merci pour cet article qui donne une certaine dose de confiance avant la grosse journée de fête qui nous attend.

    Simplement merci

  2. Chavet
    25 décembre 2018 at 10 h 54 min

    Merci énormément pour ce petit article bien tombé. Je me sens comprise écoutée et forte 😊 ça fait du bien. J’espère que ça m’aidera à faire en sorte que mes enfants se sentent pareils !
    Joyeux Noël et pleins de bonnes choses 😘

  3. Mamanzen
    26 décembre 2018 at 8 h 28 min

    Bonjour Lilou,
    J’espère que tout s’est bien passé et que vous avez pu profiter pleinement de ces jours de fête !
    Prenez soin de vous,
    Julie

  4. Mamanzen
    26 décembre 2018 at 8 h 29 min

    Bonjour Rose,
    Heureuse que cet article ait pu vous donner plus de force et de confiance ! C’était mon objectif ! <3
    J'espère que tout s'est bien passé pour vous et vos enfants.
    Bien à vous,
    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.